De nos jours, la demande énergétique ne cesse d’accroître perpétuellement avec une augmentation de 50% d’ici 2030, d’après le site http://www.smartgrids-cre.fr. On constate également une augmentation des prix de l’énergie avec un prix du baril du pétrole à 110 dollars environ. Plus de 60 pays producteurs de ressources fossilisées font face à un dépassement important de leurs pics de production. Entre outre, les émissions de gaz à effet de serre provoquent une dégradation importante de la couche d’ozone et de l’atmosphère. Toutes ces situations accablantes poussent les États de l’Europe et du monde à apporter un changement à leur politique énergétique et à opter pour des énergies renouvelables et alternatives.

Les Super grids : tout un réseau en énergie transeuropéen

Le super grid cristallise les nouvelles idées de développement de réseaux dans le cadre de transport d’électricité, et cela, à l’échelle continentale. Il recouvre des sites de production d’énergie de sources renouvelables. Il permet également de fournir des capacités suffisantes au marché afin d’apporter un développement et un raccordement des futurs sites de stockage. L’enjeu des super grids met en avant la sécurité de fonctionnement du système électrique européen. Pour créer de nouvelles lignes d’interconnexions électriques entre les différents pays, il faut tout un ensemble de réseau qui est repensé et adapté techniquement, à savoir, la modification des transports, l’aménagement et autres.

Des projets à venir d’ici tôt

Des projets de grande envergure commencent à voir le jour avec les installations énormes de production solaire, de production offshore éolienne ou hydrocinétique. On projette également l’utilisation de la technologie moderne comme l’utilisation massive de courant continu à haute tension, de la topologie avec de nouvelles lignes, le financement et la régulation. Des recherches permettent également de mettre un point sur la mise en place de convertisseurs qui permettent de passer du courant continu au courant alternatif, et vice versa.

La structure des Super grids

La structure du super grid s’organise autour de très longues lignes électriques transeuropéennes en courant continu. Il s’agit alors d’une colonne vertébrale du réseau qui desserve la mer du Nord au Sud du vieux continent. De cette colonne vont se connecter des mailles régionales de lignes où se connecteront à leur tour certaines zones de production d’énergie. À savoir, les parcs éoliens offshore ou encore les réseaux de transport d’électricité nationaux en courant alternatif. Cela dit, la mise en place du super grid augmente significativement les échanges au sein de l’Europe et permet des interconnexions renforcées. Face à cet enjeu primordial, l’ENTSO-E cherche à concevoir et à renforcer un certain nombre d’interconnexions, et cela, en vue de faciliter la mise en œuvre des Super grids.

Les différents points nécessaires de coopération

Les défis de coopération internationale et organisationnelle sont énormes en termes de réseau d’énergie. Une telle structure requiert un parfait raccordement sur certains points entre les pays raccordés. Cela concerne les différentes modalités d’exploitation, la standardisation des équipements, l’harmonisation des différentes procédures administratives et des autorisations, les conséquences sur le fonctionnement des marchés de l’électricité, le financement et les études techniques et technico-économiques.

Partages 0
Ce site est édité par generation-energies - Copyright 2017 Nous Contacter