L’énergie est l’une des fondations du monde d’aujourd’hui. En effet, presque plus rien ne peut fonctionner sans elle. Il en faut pour se déplacer, se loger ou même se nourrir. Cependant, avec les changements climatiques et l’explosion démographique, cette énergie se fait de plus en plus rare. Aussi, de nombreux travaux ont été mis en place pour la création de nouvelles énergies. Le Smart Grid est l’une de ces solutions révolutionnaires. C’est un réseau électrique créé dans le but d’optimiser la consommation énergétique des bâtiments et des villes.

Ce programme technologique permet ainsi aux quartiers d’être plus efficace du point de vue approvisionnement et besoins en énergie. L’Issygrid est le premier quartier créé grâce au Smart Grid. Qu’est-ce que c’est ? Comment fonctionne-t-il ? Quels sont ses avantages ? Ce guide vous dira tout.

De la conception à la réalisation

Le projet d’écoquartier intelligent a été initié en 2011. L’objectif était de créer une structure capable d’aider la population à réduire son empreinte carbone en optimisant ses différentes consommations et en partageant l’énergie entre les bureaux, commerces et logements.

Dirigée par la ville d’Issy-les-Moulineaux en collaboration avec de grandes entreprises telles qu’EDF ERDF, Schneider, Microsoft, Total, Stéria, Alstom, Bouygues immobilier, Énergies, Services et Telecom, l’IssyGrid est un quartier intelligent, entièrement optimisé et électrifié.

Il s’étend sur une superficie de 160 000 m2, peut accueillir près de 10 000 personnes et dispose de plusieurs avantages. D’abord, le réseau électrique de ce quartier peut servir à augmenter ou abaisser l’éclairage de la ville (selon la densité du trafic) ou à recharger les véhicules électriques mis à la disposition des citoyens.

Des compteurs Linky sont également placés un peu partout dans le quartier. Leur rôle est de vérifier la consommation électrique et de donner une alerte en cas de consommation élevée. C’est grâce à ce contrôle permanent que l’écoquartier économise la consommation énergétique de ses habitants.

Plusieurs autres quartiers intelligents seront bientôt sur le marché.

Mais comment fonctionne l’écoquartier ?

Les Smart Grid sont des technologies informatiques de dernière génération conçue dans le but de distribuer l’électricité dans tout un quartier. L’IssyGrid, le premier d’entre eux fut implanté à Seine Ouest d’Issy-les-Moulineaux.

Le fonctionnement de ce réseau électrique est assez simple. En effet, il s’agit d’un ensemble d’infrastructures publiques connectées les unes aux autres par le biais d’un Smart Grid. Une fois connectées, ces différentes infrastructures seront réglementées virtuellement par le réseau.

Il y aura ainsi une mesure de l’ensemble des consommations et une mise en place d’une unité de production d’énergies renouvelables et de stockage. L’éclairage public de l’écoquartier test ainsi que les 1500 logements de la ville furent d’abord intégrés au projet.

Un peu plus tard, ce fut le tour de l’École française du barreau de Paris (EFB) et de la gare RER Issy-Val de Seine. Développé en 3 étapes, l’écoquartier est prévu pour durer 6 ans.

Des projets pour l’avenir

Grâce à l’IssyGrid, plusieurs autres quartiers intelligents verront le jour. C’est le cas par exemple de Clichy-Batignolles qui bénéficiera d’une subvention conséquente pour la mise place de CORDEES (Co-Responsability In District Energy Efficiency and Sustainability).

Le géant immobilier Bouygues prévoit également une solution pour le quartier de Lyon Confluences. Il s’agira dans ce cas, de la construction d’un réseau d’échange d’énergie entre particuliers, tout en protégeant les données personnelles des utilisateurs.

Cependant, Bouygues Immobilier ne s’arrête pas là, car la structure, chef d’orchestre de ce projet révolutionnaire, a créé Embix. Il s’agit d’une société de conseil qui accompagne les habitants locaux dans la gestion de leur énergie.

Elle s’occupe ainsi de l’audit, de la performance et de l’optimisation énergétiques des collectivités grâce à des technologies révolutionnaires du Smart Grid. Malgré tous ces avantages, l’IssyGrid présente néanmoins quelques limites.

Les limites

La mise en place d’un réseau électrique intelligent tel que l’IssyGrid est très complexe. D’abord, il est toujours nécessaire de sensibiliser la population afin qu’elle comprenne le concept. Il faut ensuite rassembler tous les acteurs du projet (promoteurs, collectivités locales, etc.) et gérer les conflits d’intérêts.

Un travail harassant qui demande beaucoup de fair-play, car les données individuelles des utilisateurs sont sensibles et il est toujours préférable de trouver les meilleures solutions pour les protéger.

Partages 0