Smart grids : un réseau intelligent pour mieux gérer l’électricité

Alors que la consommation d’électricité augmente continuellement, comment faire pour harmoniser sa production et sa consommation ?

Une utilisation croissante et une production irrégulière

La consommation d’électricité ne cesse d’augmenter, et la diversification des usages que l’on en fait (avènement de la voiture électrique par exemple) ne fera que renforcer cette tendance. Cependant le réseau actuel n’est pas en mesure de supporter la charge électrique dont nous aurons parfois besoin dans quelques années.

De plus, le développement des énergies renouvelables pose un problème de taille : la plupart d’entre elles n’apportent pas d’énergie en continu, mais dépendent de facteurs comme l’ensoleillement dans le cas des panneaux photovoltaïques ou le vent pour les éoliennes.

L’énergie électrique a bien des atouts mais elle possède également un inconvénient : il est très difficile de la stocker à grande échelle. Il faut donc adapter la production à la consommation, mais cela n’étant pas possible avec certaines sources d’énergie, il faut également adapter la consommation en fonction de la production, et c’est la tâche dans laquelle vont nous assister les smart grids.

Une technologie pour faire concorder production et consommation

Un smart grid est un réseau intelligent, communiquant des informations sur chaque point de production ou de consommation d’électricité de manière à mieux les gérer. Il utilise les nouvelles technologies de l’information et de la communication pour aider les gestionnaires de réseaux (comme Enedis, à ne pas confondre avec les fournisseurs comme EDF ou Direct Energie) à équilibrer l’offre et la demande, mais aussi pour détecter d’éventuelles pannes, permettant ainsi une intervention plus rapide. Le consommateur est lui aussi acteur de ce réseau intelligent : il doit adapter sa consommation en fonction de la situation, dont il est informé par le biais d’un compteur intelligent, par exemple. Si par ailleurs ce client produit de l’électricité, ce même compteur pourra également le communiquer au gestionnaire du réseau afin d’intégrer au mieux l’unité de production qu’il représente.

Des réseaux actuellement en phase de test

Rendre les réseaux électriques intelligents est quelque chose de long et les smart grids ne sont à l’heure actuelle en test que dans certaines villes, comme cela a été le cas avec la commune de Carros, dans la métropole Nice Côte d’Azur, dans le cadre du programme européen Grid4EU. À plus grande échelle, la compagnie Enedis déploie actuellement son compteur communicant Linky qui devrait équiper 90% des foyers d’ici 2021.

Selon la commission européenne, l’installation de 30 millions de compteurs intelligents prendrait 8 ans et coûterait 4 milliards d’euros, mais un tel investissement permettrait à long terme de faire des économies. L’Italie a installé depuis 2001 ce même nombre de compteurs, et l’on peut constater dans les régions concernées une baisse de 5% des pics de consommation et des coûts de gestion des réseaux.

Les smart grids nous aideront assurément à mieux gérer notre réseau électrique, qui deviendra un réseau intelligent et qui pourra grâce à cela supporter les nouvelles utilisations que l’on aura de l’électricité.

Ce site est édité par generation-energies - Copyright 2017 Nous Contacter